Quels sont les différents types de prolapsus ?

Qu’est-ce qu’un prolapsus ?

Le prolapsus est une descente d’organe qui survient à la suite d’une déficience des moyens naturels de soutien. Ils sont souvent liés à la suite d’un l’accouchement d’un gros bébé ou après une opération, comme l’hystérectomie.
La descente d’organe peut aussi être causée par des anomalies congénitales et survenir chez de jeunes adultes.
La plupart des organes creux peuvent être atteints par un prolapsus.

Le prolapsus génital

Chez la femme, c’est la descente des organes du petit bassin vers le bas.
Selon l’organe touché, le prolapsus a son nom propre.
Les femmes peuvent être atteintes d’un prolapsus utérin. Si vous avez l’utérus qui descend dans son ensemble, on parlera d’hystérocèle.
Pour le prolapsus de la vessie, on parlera de cystocèle.

Avec le cul-de-sac de douglas, ce sera un élytrocèle ou hédrocèle. Après une hystérectomie, la femme peut faire une descente vaginale, ce sera la colpocèle.

Malheureusement avec un prolapsus génital, vous pourrez parfois être victime d’incontinence urinaire, mais pas systématiquement. Et quelques fois, à l’inverse, vous pouvez souffrir d’incontinence, sans être embarrassé par un prolapsus.

Le prolapsus du rectum ou anal

Nous risquons tous, d’en être touchés. Les hommes et les femmes sont sur le même pied d’égalité, mais les femmes sont toujours plus affectées, c’est dû à la constipation, plus fréquente chez elle. Environ un homme sur dix est gêné lui aussi. Le prolapsus rectal est une maladie très invalidante.

La paroi du rectum glisse vers le bas et s’extériorise de façon intermittente, ou malheureusement permanente, mais dans ce cas, l’opération devient une urgence.

Les personnes qui souffrent d’hémorroïdes peuvent faire un prolapsus hémorroïdaire qui se manifeste à la poussée, lors du passage sur les toilettes. L’opération est la seule solution pour soigner les personnes souffrantes.

Le prolapsus mitral

Même si ce nom fait peur parce que le cœur est affecté, le prolapsus de la valve mitrale est une maladie généralement bénigne. Un suivi médical sera nécessaire avec une bonne hygiène de vie, en supprimant les excitants.  Si les symptômes s’aggravaient, la valve mitrale pourrait être remplacée.

Malheureusement, cette descente d’organe est souvent dûe au vieillissement, c’est un désagrément lié à l’âge.

Pour la femme, le manque d’hormone après la ménopause, est une cause du relâchement des muscles du périnée. L’obésité et la sédentarité sont des facteurs favorisants la survenue des trois grands types de prolapsus.