La rééducation périnéale : un remède préventif et curatif efficace face à un prolapsus

La rééducation périnéale : un remède préventif et curatif efficace face à un prolapsus

C’est après un accouchement que l’on parle le plus de la rééducation périnéale. Il est normal que la femme après avoir accouché ait un périnée fragilisé ou souffre de béance vaginale.

Le périnée est un muscle peu connu car peu de personnes en parlent. Ce sont les femmes enceintes, ou celles qui viennent d’accoucher qui apprennent son existence.

Un des symptômes qui révèle des problèmes de périnée est les petites fuites urinaires en riant, en toussant ou en faisant un effort. Les femmes qui ont accouché prennent conscience de cette gêne. Elles ont les moyens de tonifier ce muscle. Une femme qui a eu plusieurs naissances rapprochées et qui a un périnée particulièrement affaibli parce que trop sollicité peut vivre la mauvaise expérience du prolapsus, c’est à dire une descente d’organes.

C’est au niveau du petit bassin que se situe le problème, là où siègent les organes génitaux, la vessie et le rectum. Ces organes pèsent un certain poids, ils ont besoin d’être soutenus et c’est le rôle du plancher pelvien.

Celle qui aura régulièrement fait faire des exercices à son périnée aura moins de mauvaise surprise après la naissance.

Six semaine après un accouchement, la femme suit une rééducation chez une sage-femme. Ce dernier lui montre les exercices qu’elle pourra faire chez elle. Ce qui permet de solliciter efficacement ce muscle.

La rééducation périnéale pour éviter le prolapsus ?

Il est aussi possible de faire sa rééducation périnéale chez soi à domicile en se faisant prescrire un électrostimulateur périnéal.

Seulement des personnes qui n’ont pas accouché connaissent aussi la descente d’organes. L’homme en souffre lorsqu’il a du subir une opération du rectum.

Le prolapsus se caractérise par un glissement vers le bas d’un ou plusieurs organes situés dans le bassin. Le périnée s’est détendu.

Ce prolapsus transitoire ou permanent demeure sans gravité mais il est à l’origine d’inconfort au niveau urinaire.

Si la rééducation du périnée et les exercices musculaires ne suffisent pas, une cure de prolapsus est proposée, c’est à dire une intervention chirurgicale.

La prévention pour éviter la chute d’organe est aussi la gymnastique périnéale qui est très efficace. Elle est simple à pratiquer chez soi et seul. Ce sont des exercices faciles à réaliser aussi bien pour les jeunes mamans que les personnes âgées. La respiration a une grande importance et ces exercices apportent une maîtrise de soi et une détente.